fbpx
Home / Arthrose / Comment traiter une arthrose post-traumatique ?
arthrose post-traumatique
Traiter une arthrose post-traumatique

Comment traiter une arthrose post-traumatique ?

L’arthrose post-traumatique est définie comme une arthrose qui se développe après une lésion articulaire. La plupart d’entre nous savent que l’arthrose est le type d’arthrite le plus répandu. Elle touche près de 6 millions d’adultes en France. C’est également la principale cause d’invalidité liée à la mobilité en France. Nous allons voir dans cet article comment traiter ce type d’arthrose.

Une lésion articulaire est un facteur de risque connu d’arthrose

Il existe plusieurs facteurs de risque connus associés à l’arthrose, tels que le vieillissement et l’obésité. Les lésions articulaires comptent parmi les facteurs de risque connus de l’arthrose.

Une lésion articulaire peut survenir dans toute articulation après un traumatisme. Mais ce sont le genou et la cheville qui sont reconnus comme étant le plus souvent impliqués. En France près de 10% de toutes les blessures musculosquelettiques traitées concernent des entorses et des foulures au genou ou à la jambe.

Le type de lésion articulaire associée à l’arthrose post-traumatique peut être une fracture, des lésions du cartilage, une entorse ligamentaire aiguë ou une instabilité ligamenteuse chronique.

Le traitement de l’arthrose post-traumatique

L’étape du traitement de l’arthrose post-traumatique suit généralement celui de l’arthrose. Il existe des options de traitement non chirurgicales, y compris la perte de poids, les semelles latérales en coin, les attelles / supports et l’exercice. Il existe des médicaments, principalement des analgésiques et des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), ainsi que des injections d’acide hyaluronique ou de corticostéroïdes.

L’arthroplastie est une autre option de traitement, mais l’âge du patient doit être pris en compte. La chirurgie est moins optimale pour les patients plus jeunes, car ils peuvent survivre à leur prothèse et nécessiter une ou plusieurs révisions chirurgicales.

La perte de poids

perte de poids et arthrose post-traumatiqueL’arthrose post-traumatique provient souvent d’une blessure (blessure sportive ou au travail). Elle peut être aussi due à une mise en charge continue, le stress et la fatigue de l’articulation. En cas d’excès de poids, la perte de poids constitue alors l’un des principaux changements de mode de vie que vous pouvez réaliser. Cette démarche permet de réduire le stress sur votre articulation et soulager la douleur.

À noter que si vous n’êtes pas en surpoids, ce processus ne vous concerne pas. Discutez avec votre médecin ou un nutritionniste d’un plan de perte de poids normal. Demandez-lui quel est votre poids idéal. Il importe de perdre du poids de sorte à ne pas compromettre votre nutrition.

Choisissez des sports et des activités à faible impact.

Si le premier traumatisme qui a provoqué votre arthrose était lié au sport, vous pouvez envisager d’éviter ce sport ou de réduire votre participation à celui-ci. En faisant cela, vous éviterez de nouvelles lésions de la même articulation ou d’autres articulations. Les sports qui vous exposent à un risque plus élevé de blessures et qui peuvent conduire à l’arthrite comprennent la course à pied, le ski, la planche à neige, le basketball, le hockey et le football, entre autres.

Certes, cela peut être une décision difficile. Mais il vaut mieux le faire pour ne pas compromettre votre qualité de vie à long terme. Demandez-vous s’il existe d’autres sports ou activités à faible impact que vous appréciez. Vous pouvez par exemple essayer de pratiquer la natation, de faire du vélo… Toutes ces activités sont excellentes pour votre santé cardiovasculaire et votre forme physique. Elles ont également un faible impact sur vos articulations.

Les facteurs génétiques

Les blessures seules ne peuvent pas causer l’arthrose post-traumatique dans une articulation touchée. En fait, il peut y avoir des facteurs génétiques. Les facteurs génétiques peuvent également contribuer à l’arthrose post-traumatique. C’est un processus compliqué, pourtant nous savons que les lésions articulaires déclenchent un processus de remodelage chronique du cartilage et d’autres tissus articulaires.

Les modifications de l’articulation résultant du processus de remodelage peuvent conduire à une arthrose post-traumatique, en particulier chez les personnes génétiquement prédisposées.

Le temps nécessaire pour passer d’une lésion articulaire à une arthrose post-traumatique peut être inférieur à un an chez les personnes souffrant de fractures graves ou à une décennie. Sinon plus, chez les personnes présentant des lésions ligamenteuses ou méniscales. En outre, les personnes âgées souffrant de fracture sont plus susceptibles de développer une arthrose que celles qui sont plus jeunes.

Existe-t-il des effets secondaires dans le traitement de l’arthrose post-traumatique ?

Tout traitement médical ou chirurgical peut avoir des effets secondaires ou des risques. Les AINS peuvent provoquer une irritation de l’estomac, des reins, du foie ou d’autres problèmes. La cortisone peut provoquer une élévation du rythme cardiaque et de la glycémie et ne doit pas être administrée trop souvent.

Les traitements chirurgicaux comportent des risques d’infection, de détérioration des structures environnantes et d’usure ou de relâchement des implants. En outre, il existe un risque de complications médicales telles que des caillots sanguins, une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral, etc. Heureusement, tous ces problèmes sont assez rares. La plupart des interventions chirurgicales sont très efficaces pour atténuer la douleur et améliorer la fonction articulaire.

Après la chirurgie, vous pouvez vous attendre à un certain inconfort. Vous devrez peut-être utiliser temporairement une élingue, des béquilles, une canne ou un déambulateur. Vous pouvez vous attendre à ce que votre soulagement de la douleur et votre fonction s’améliorent progressivement au fil des mois après la chirurgie.

Peut-on prévenir l’arthrose post-traumatique ?

L’arthrose post-traumatique ne peut être prévenue. Elle peut être minimisée en prévenant les blessures. Si elles ne peuvent pas être évitées, un traitement chirurgical des blessures pour restaurer l’articulation blessée aussi proche que possible de l’état neuf s’avère être utile. Maintenir aussi près que possible du poids corporel normal peut également être une meilleure alternative.

Sources

https://www.concilio.com/orthopedie-arthrite-post-traumatique

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2016/10/12/25513-peut-on-prevenir-larthrose-comment

About Mathilde de Givry

Leave a Reply

Your email address will not be published.