Home / Alzheimer / Maladie d’Alzheimer : quelles sont les causes ?
alzheimer

Maladie d’Alzheimer : quelles sont les causes ?

Aujourd’hui, les alzheimer causes restent un mystère, mais des recherches sont effectués pour les déterminer. Ce qui est sûr, les neurones sont fortement touchés avec cette maladie. Les facteurs de risque sont aussi nombreux pour favoriser cette maladie. Ces facteurs de risque peuvent être des maladies, l’alimentation ou encore des facteurs environnementaux.

Une maladie causée par l’accumulation de protéines dans le corps

Avec les protéines accumulées dans le cerveau, celui-ci risque de ne plus fonctionner correctement. L’accumulation de ces protéines n’est pas encore déclarée alzheimer causes, mais plutôt un des facteurs de risque de la maladie. Ces protéines engendrent certaines démences telles que l’Alzheimer. Mais de quels protéines s’agit-il ? Ils sont :

Les protéines β-amyloïdes, une accumulation anormale de ces protéines entraînent la formation de plaques amyloïdes aussi appelées plaques séniles. En s’infiltrant sur les cellules nerveuses, elles contribuent à leur dégradation. Leur place se trouve surtout entre les cellules nerveuses se trouvant dans le cortex général. Cela provoquera alors des problèmes aux neurones pour se connecter ;

La protéine dite protéine Tau, elle engendre une accumulation anormale de filament provoquant par la suite des dégénérescences neurofibrillaires. Dues à ces dégénérescences, il y a un fort risque d’avoir des neurones morts. C’est pourquoi la maladie d’Alzheimer présente des troubles de mémoire ou une désorientation.

Des facteurs génétiques provoquant la maladie d’Alzheimer

Même si les alzheimer causes ne sont pas fixées, il faut dire que la maladie d’Alzheimer est engendrée par des facteurs génétiques. Les antécédents familiaux représentent 5 à 10 % des cas de l’Alzheimer. Bien que ce taux ne soit pas énorme, ce facteur ne peut être exclu. D’ailleurs, d’après les recherches, le risque d’avoir la maladie d’Alzheimer augmente pour une personne si un de ses proches est atteint de la maladie.

Les formes héréditaires ou familiales peuvent présenter quelques symptômes et s’identifier par une autosomique dominante. En d’autres termes, presque la moitié de la génération est atteinte de la maladie. Avec cette forme, la maladie apparaît généralement autour de 60 ans, même si pour d’autre l’Alzheimer précoce est possible. Avec cette source héréditaire, le gêne en cause est l’ApoE4, il s’agit d’une variante gêne qui fait partie d’un facteur risque plus élevé pour cette maladie du cerveau.

La maladie d’Alzheimer et la forme familiale

D’après les chercheurs, la maladie d’Alzheimer possède une forme filiale. Celle-ci peut faire partie des alzheimer causes. En d’autres termes, la maladie peut toucher une personne à un âge assez précoce, voire à plus de 20 ans. Ce cas est possible à 5 % ou 7 % des cas. Cette maladie peut être due aux mutations de certains gènes. Ces dernières concernent le chromosome 1 avec le gène préséniline 2, le chromosome 14 avec le gène préséniline 1 et le chromosome 21 avec le gène de l’APP. En se mutant, ils engendrent l’accumulation de protéine amyloïde. Cela provoquera alors des plaques séniles. Par conséquent, si une personne possède un gène muté, il y a une possibilité que ses enfants l’ont également.

Les autres facteurs de risque provoquant maladie.

Les formes héréditaires ne sont pas les seules alzheimer causes envisageables, D’autres facteurs risque sont également en cause à savoir :

  • Le sexe, en générale les femmes sont touchées par la maladie par rapport aux hommes. D’après les hypothèses émises, cela peut être dû par une espérance de vie plus longue des femmes ;
  • L’âge : les personnes âgées sont les plus atteints. La maladie d’Alzheimer touche le plus les personnes ayant plus de 80 ans ;
  • Les troubles d’humeur ou un problème de santé mentale sont aussi des facteurs risque de la maladie. Il peut s’agir du stress, de la dépression ou encore l’isolement. Certains chercheurs ont montré qu’un bon mode de vie permet de se protéger contre la maladie ;
  • Certaines maladies de santé comme des traumatismes crâniens ou encore des inflammations chroniques ;
  • Un mauvais fonctionnement de l’organisme.

personne agée

Les maladies cardiovasculaires en cause

Les alzheimer causes sont souvent rattachées à des maladies cardiovasculaires. Ces dernières font partie des facteurs risque de cette maladie. Mais que sont-elles ?

  • Les AVC ou accidents vasculaires cérébraux favorisent les cas de démence ainsi que l’Alzheimer.
  • L’hypertension artérielle traitée ou non traitée encourageant la maladie ;
  • L’hypercholestérolémie ou l’élévation du taux de cholestérol, un facteur aidant la maladie à bien se développer ;
  • Le diabète de type 2.

Si une personne présente donc ces maladies, il est plus susceptible d’être touché par la maladie d’Alzheimer. Toutefois, cela ne signifie pas que toutes les personnes ayant des maladies cardiovasculaires doivent obligatoirement avoir la maladie d’Alzheimer plus tard. En tout cas, ces maladies ne sont toujours pas considérées comme causes de cette maladie du cerveau.

Les facteurs environnementaux favorisant la maladie d’Alzheimer

Parmi les alzheimer causes possibles, il est également indispensable de considérer les facteurs environnementaux. Mais quels sont ces facteurs ?

  • La consommation de certains médicaments ou encore le tabagisme. La prise fréquente de certains médicaments comme des somnifères ou encore des anxiolytiques ne sont pas du tout recommandé. Il en est de même pour le tabagisme ;
  • Les habitudes alimentaires négligées. La consommation de nourritures riches en graisses ou en sucres ;
  • Certaines études ont aussi montré que le niveau de scolarité peut être un facteur de la maladie. Les personnes ayant un faible niveau socioculturel et une scolarité de moins de 6 ans, sont plus susceptibles d’être touchées par l’Alzheimer.

Des solutions pour ralentir l’évolution de la maladie d’Alzheimer

Si les facteurs de risque de l’Alzheimer sont connus contrairement aux alzheimer causes, il est néanmoins possible d’éviter que la maladie évolue rapidement ou encore de le prévenir. Ces solutions peuvent se porter sur l’alimentation ou encore sur le mode de vie. Concernant l’alimentation, selon les études menées, il est conseillé de consommer des aliments riches en vitamines B9, B12, C ou E. Il faut aussi privilégier les poissons, les nourritures riches en folate. Pour renforcer la mémoire et aider le cerveau à être plus résistant, les poissons sont des aliments à consommer en général. Pour le mode de vie, il faut pratiquer des activités physiques régulièrement. Elles aident à renforcer les fonctions cognitives. Il est aussi indispensable de faire des exercices de mémoire voire à réaliser différents jeux. Mener une bonne vie sociale est également conseillé. Il faut donc passer du temps avec vos proches et ou vos amis. Cela vous permettra d’éviter le stress, ou l’anxiété.

Sources:

 

About Noelson Antoine

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *