fbpx
Home / Alzheimer / Les mythes concernant la maladie d’Alzheimer
mythes sur la maladie d'Alzheimer

Les mythes concernant la maladie d’Alzheimer

Il existe plusieurs mythes sur la maladie d’Alzheimer. Face à l’incompréhension de la société sur la maladie, de nombreux individus perpétuent des idées reçues associées à Alzheimer. C’est pourquoi nous avons rédigé cet article pour voir les mythes courants concernant cette maladie.

Les obturations dentaires causent la maladie d’Alzheimer

L’idée que les obturations dentaires pourraient affecter la santé du cerveau n’a pas été appuyée par la recherche. L’Association Alzheimer note que ” selon les meilleures preuves scientifiques disponibles, il n’y a pas de lien entre les obturations dentaires en argent et la maladie d’Alzheimer “.

À moins que des recherches scientifiques n’aboutissent à une conclusion différente, vous feriez mieux de vous concentrer simplement sur la propreté et la santé de vos dents. En fait, certaines recherches montrent que le brossage des dents peut contribuer grandement à sauver votre cerveau.

Les casseroles en aluminium causent la maladie d’Alzheimer

La plupart des recherches n’ont pas démontré de lien entre l’aluminium et la maladie d’Alzheimer. L’aluminium se trouve à l’état naturel dans le sol. Et, bien qu’il ait été trouvé dans le cerveau de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, l’association est discutable. De nombreux scientifiques recommandent plutôt de se concentrer sur d’autres moyens de réduire le risque de démence. Par exemple sur les facteurs de risque sur lesquels vous avez un contrôle clair.

Si vous oubliez quelque chose, vous devez souffrir de démence.

alzheimer oubli

Même si la perte de mémoire peut être un signe de la maladie d’Alzheimer et d’autres types de démence, elle peut aussi être une indicatrice d’une maladie réversible qui nécessite un traitement. De plus, dans certains types de démence, comme la démence frontotemporale, la mémoire peut demeurer assez fonctionnelle aux premiers stades.

La maladie d’Alzheimer est pire que la démence

Les gens pourraient être soulagés de recevoir un diagnostic de démence, pensant que c’est mieux que la maladie d’Alzheimer.

La maladie d’Alzheimer est un type de démence. Si vous n’êtes pas certain du type de démence dont vous ou votre proche souffrez, posez ces questions au médecin afin de savoir à quoi vous attendre et ce que vous pouvez faire en réponse au diagnostic.

La perte de mémoire est une partie normale et attendue du vieillissement

Après la vingtaine, on peut s’attendre à une certaine diminution de la vitesse et de la mémoire. Mais en général, le fonctionnement cognitif demeure à peu près le même que l’âge. Il n’est pas normal d’avoir du mal à se rappeler des choses de base comme la façon de faire une cafetière ou l’endroit où l’on vit.

L’examen de ces signes de démence peut vous aider à faire la différence entre une perte de mémoire normale et des signes précurseurs dont vous devriez discuter avec un médecin.

Le vaccin contre la grippe cause la maladie d’Alzheimer

Un médecin a suggéré une théorie qui concluait que le vaccin antigrippal était lié à un risque beaucoup plus élevé de développer la maladie d’Alzheimer. Cependant, depuis lors, aucune recherche n’a étayé cette idée. Une étude a plutôt révélé une diminution du risque de maladie d’Alzheimer chez les personnes qui avaient reçu le vaccin contre la grippe. De plus, d’autres recherches ont conclu que les vaccins antigrippaux sont corrélés à une diminution du risque de décès toutes causes confondues.

Seules les personnes âgées sont atteintes de démence

Le risque de démence augmente considérablement avec l’âge. Par contre, certaines personnes de moins de 65 ans en sont atteintes. On estime qu’environ 300 000 personnes vivent avec une démence précoce en France. La démence précoce touche souvent les personnes dans la quarantaine ou la cinquantaine. Elle comporte un ensemble de défis différents. En effet, bon nombre de ces personnes travaillent et ont une famille qu’elles élèvent à ce moment-là. Les groupes de soutien peuvent être encourageants pour les personnes atteintes de démence précoce, ainsi que pour leur famille et leurs amis.

Parmi les types les plus courants de démence précoce, mentionnons la maladie d’Alzheimer précoce, la démence frontotemporale, la démence associée au VIH/sida, la maladie de Huntington et la maladie de Creutzfeldt-Jakob.

Vous pouvez prévenir la démence

Nous ne pouvons pas prévenir la démence à 100 %. Pourtant, nous pouvons absolument réduire nos chances d’être atteints de démence. Pour ce faire, il vous suffit d’adopter une alimentation saine, faire de l’exercice et l’activité cérébrale. Cependant, nous ne pouvons pas prévenir de façon concluante l’apparition de la maladie d’Alzheimer et d’autres types de démence.

La vie ne vaut pas la peine d’être vécue si vous êtes atteint de démence

La démence est un diagnostic qui change la vie et elle est souvent associée à de nombreux défis et pertes. Cependant, il est encore possible de faciliter la qualité de vie des personnes atteintes de démence. Plusieurs études de recherche ont été menées à la fois par observation et par entrevues directes avec des personnes atteintes de démence. Ces études ont pour but d’identifier des moyens précis d’améliorer leur qualité de vie. Il peut être encourageant d’entendre parler d’autres personnes qui sont capables de vivre avec sens et joie malgré un diagnostic de démence.

Les personnes atteintes de démence deviennent comme des enfants et réagissent bien au fait d’être traitées de cette façon.

Parce que vous devrez peut-être modifier votre façon de parler à une personne atteinte de démence. Certaines personnes pensent qu’il est utile d’utiliser le “langage du bébé” – parler d’une voix aiguë, utiliser des termes affectueux au lieu des noms et aborder la personne comme si elle était un enfant. La vérité ? Ce n’est pas le cas. Cette pratique a été appelée “langage des anciens”. Il a été corrélé dans la recherche avec une augmentation des comportements difficiles chez les personnes atteintes de démence.

Les scientifiques ne veulent vraiment pas trouver un remède contre la démence parce qu’ils font de l’argent avec la maladie.

Cette théorie a été proposée par certains qui sont convaincus qu’il y a une conspiration de la part des compagnies pharmaceutiques et des chercheurs. Cela a pour but d’éviter de trouver un moyen de traiter et de prévenir avec succès la maladie d’Alzheimer.

Le fait est qu’il y a plusieurs chercheurs médicaux qui consacrent toute leur carrière à trouver un moyen de vaincre cette maladie. Certains d’entre eux se consacrent à cette cause non seulement pour des raisons professionnelles, mais aussi pour des raisons personnelles.

Bien que la corruption et les motifs cachés soient nombreux, cette théorie peut être rejetée. De nombreux médecins, chercheurs travaillent sans relâche dans le but de traiter et de guérir un jour la maladie d’Alzheimer.

Conclusion

Il est facile de comprendre comment les mythes sur la maladie d’Alzheimer se développent. Munissez-vous de connaissances précises sur la maladie d’Alzheimer afin de contribuer à promouvoir la dignité et l’acceptation, plutôt que la stigmatisation et la peur.

Sources

https://www.vaincrealzheimer.org/2016/05/04/huit-idees-recues-maladie-dalzheimer/

https://www.lci.fr/sante/journee-mondiale-alzheimer-5-idees-recues-sur-la-maladie-2003841.html

About Mathilde de Givry

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *