fbpx
Home / Arthrose / Le lien entre l’arthrose et l’exercice
l’arthrose

Le lien entre l’arthrose et l’exercice

Vous souffrez d’arthrose ? Vous avez du mal à trouver une solution efficace pour gérer la douleur et les autres symptômes qu’il provoque ? Sachez qu’il est possible d’éviter la maladie en vieillissant. Vous pourrez contrôler et prévenir cette maladie débilitante sans intervention pharmaceutique ou chirurgicale. Comment ? Grâce aux bonnes vieilles activités physiques. Explorons le lien bien établi entre l’arthrose et l’exercice.

Ce que vous devez savoir sur ce trouble articulaire

L’arthrose est la forme d’arthrite la plus répandue en France. Elle touche près de 10 millions de Français.  Ce nombre ne devrait qu’augmenter avec le vieillissement de la population et de plus en plus de personnes mènent leur vie en surpoids ou obèses.

Si vous transportez des kilos en trop, vous exercez un stress supplémentaire sur vos articulations. Ce qui augmente vos chances de développer la maladie. L’obésité peut également entraîner des modifications métaboliques responsables du désordre. Outre l’âge et le poids, d’autres facteurs de risque d’arthrose, modifiables ou non, comprennent :

  • Blessure aux articulations et utilisation répétée : tout dommage aux articulations, qu’il soit causé par une blessure grave ou par le surmenage, augmente le risque. Si vous êtes un sportif ou réalisez un travail physiquement exigeant, vous êtes peut-être plus vulnérable à l’arthrose.
  • Sexe : Les femmes de plus de 45 ans sont plus susceptibles de développer une arthrose que leurs homologues masculins.
  • Génétique : si un membre de votre famille est atteint d’arthrose, vous êtes également plus susceptible de la développer.
  • Faiblesse musculaire et faible densité osseuse : on pense que ces facteurs contribuent au développement et à la progression de l’arthrose.

Les symptômes

Si vous craignez de développer une arthrose, faire de l’exercice peut vous aider.

Normalement, le cartilage amortit les extrémités des os de vos articulations, ce qui permet à celles-ci de glisser en douceur pendant les mouvements. Avec l’arthrose, le cartilage se décompose et la surface lisse glisse devient rugueuse. Au fur et à mesure que l’arthrose s’aggrave, l’os sous-jacent commence à changer. Bien que ces changements se développent généralement lentement, le cartilage peut s’user complètement, laissant l’os se frotter directement sur l’os. Les résultats ?

  • La douleur
  • Le gonflement
  • La rigidité
  • Sons craquant ou grinçant lors du déplacement

Une perte d’amplitude de mouvement (flexibilité) et de fonction. L’arthrose est l’une des principales causes d’invalidité.

La maladie chronique peut toucher n’importe quelle articulation. Mais elle survient le plus souvent aux genoux, aux hanches, aux mains, aux gros orteils et à la colonne vertébrale, y compris le bas du dos et le couBien qu’il n’y ait pas de remède, les symptômes ci-dessus peuvent être gérés.

Le lien entre l’arthrose et l’exercice : gérer le risque et prévenir la douleur

Nous savons maintenant que l’exercice est un élément essentiel de tout plan de prévention ou de traitement de l’arthrose. Il existe alors un lien étroit entre l’arthrose et l’exercice. En fait, l’exercice est généralement recommandé, comme stratégie de défense et de gestion de première ligne avant les médicaments sur ordonnance. Des études démontrent des effets analgésiques comparables entre l’activité physique et les analgésiques oraux.

La recherche montre clairement que l’exercice est une nécessité, que vous souhaitiez prévenir l’arthrose ou que vous ayez déjà la maladie. Voici pourquoi.

L’exercice maintient vos articulations en bonne santé et sans douleur

Un exercice modéré régulier maintient le corps en mouvement. Comme le corps est conçu pour bouger, l’exercice empêche les articulations de s’affaiblir. L’activité physique empêche également le cartilage, élément primordial, de se décomposer. Des études chez l’animal suggèrent même que l’exercice peut empêcher une dégradation supplémentaire du cartilage d’articulations âgées ou blessées ayant déjà subi une certaine perte.

Des recherches chez le rat révélaient également que l’exercice physique soulage efficacement les douleurs articulaires dues à l’arthrose, y compris la douleur résistante aux anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Cela vous aide à perdre du poids

Vous savez déjà que l’obésité est un facteur de risque important pour l’arthrose. Une méta-analyse de 47 études publiées précédemment a révélé un risque trois fois plus élevé d’arthrose du genou chez les personnes en surpoids ou obèses.  C’est également l’un des facteurs de risque les plus modifiables en ce qui concerne à la fois le développement de l’arthrose et sa progression. Il a été suggéré qu’au moins la moitié de tous les cas d’arthrose symptomatiques du genou pourraient être prévenus si l’épidémie d’obésité était mieux contrôlée.

L’excès de poids crée une contrainte supplémentaire sur les articulations, en particulier les articulations portantes telles que les hanches et les genoux. Ce qui augmente les risques de rupture du cartilage, de défaillance de l’articulation et de développement de l’arthrose. Perdre ces kilos en trop soulage cette pression. Mais ce n’est pas la seule raison pour laquelle l’obésité et l’arthrose vont de pair. Les personnes en surpoids ont généralement une masse musculaire insuffisante pour supporter correctement leur poids. Ce qui peut faire progresser l’apparition de l’arthrose.

L’exercice renforce vos muscles et vos os

exercice sportif

Dans une étude, les femmes qui développaient une arthrose du genou avaient des muscles quadriceps 18% plus faibles que celles sans arthrose. La faiblesse était antérieure à l’apparition de la maladie et avait probablement contribué à son développementLa faiblesse des muscles quadriceps rend le genou moins stable. Ce qui est particulièrement préoccupant pour les athlètes et les autres personnes présentant un risque accru d’arthrose à la suite d’une blessure à l’articulation.

Il a été constaté que les exercices sur tapis roulant bloquaient la perte osseuse, ce qui pourrait aider à stabiliser les articulations. Bien entendu, l’entraînement en force est également un moyen très efficace de développer les muscles et les os.

Sources

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2920533/

https://oaaction.unc.edu/policy/osteoarthritis-a-troubling-picture/

About Mathilde de Givry

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *