Home / Alzheimer / Alzheimer précoce : ce qu’il faut savoir sur la maladie sur les jeunes
alzheimer précoce

Alzheimer précoce : ce qu’il faut savoir sur la maladie sur les jeunes

Souvent la maladie d’Alzheimer touche les personnes ayant plus de 65 ans. D’ailleurs, la majorité des personnes atteintes de démence en France ont 65 ans et plus. Toutefois, quelques exceptions existent. Elle peut toucher de jeunes personnes, dans ce cas, elle est dite alzheimer précoce. Bien que les jeunes soient peu nombreux à être atteints de cette démence, leur cas mérite également une attention particulière. D’ailleurs pour leurs troubles sont dits troubles cognitifs à début précoce avant cet âge.

A quel âge débute la maladie d’Alzheimer ?

En général, les premiers symptômes de la maladie d’Alzheimer commencent à partir de plus de 70 ans. Néanmoins, avec les cas d’alzheimer précoce, ils apparaissent à partir de 30 ans. Selon les études, l’âge le plus jeune pour être atteint de la maladie a été décelé à 20 ans. La maladie d’Alzheimer chez les jeunes est rare, mais, chaque année, 5000 patients malades sont recensés.  Par rapport à l’Alzheimer normal, l’aide adaptée à celui-ci est assez compliquée à établir.

Les différentes manifestations de l’alzheimer précoce

En général, le facteur risque génétique est le plus avancé dans le cas de l’alzheimer précoce. Mais d’autres causes sont envisageables et des études à ce sujet sont encore en cours. Toutefois, les manifestations peuvent se différencier selon chaque personne. En effet, ce cas est souvent difficile à comprendre pour les proches ou pour les médecins. Cette maladie est confondue à de la dépression ou des maladies mentales chez les jeunes. Cela pose donc problème, car avec un diagnostic tardif, les personnes atteintes risquent de souffrir et de voir les symptômes s’empirer. D’ailleurs, il a été remarqué que chez les jeunes, le taux du retard de diagnostic est plus élevé par rapport à celui des personnes âgées.

Les premiers symptômes rencontrés chez les jeunes malades

Les premiers symptômes rencontrés chez les personnes jeunes malades se diffèrent. Dans la majorité des cas, les premiers symptômes rencontrés sont les suivants :

  • Les troubles de la mémoire, un symptôme habituel de la maladie d’Alzheimer ;
  • Les troubles de comportement comme l’agressivité, la déambulation, l’agitation, …

Toutefois, dans certains cas, les premiers symptômes de l’alzheimer précoce se présentent différemment :

  • Des difficultés à s’organiser et à planifier certaines tâches et événements ;
  • Des troubles de langages comme l’oubli de certains mots, une difficulté à comprendre les informations, …
  • Troubles visuels ;
  • Des symptômes rencontrés chez des patients atteints de la maladie de Parkinson ou d’autres maladies du cerveau.

C’est d’ailleurs à cause de ce dernier symptôme qu’il est assez difficile de diagnostiquer la maladie.

De lourdes conséquences pour les jeunes atteintes de l’Alzheimer

Contrairement aux personnes âgées, les jeunes atteints d’Alzheimer sont difficiles à diagnostiquer. De plus, les conséquences de cette malade sont assez dures pour ces personnes souffrant. En effet, le premier problème concerne surtout le côté social. Si la personne malade travaille encore, il aura du mal à continuer à exercer ses activités professionnelles. D’ailleurs, ses collaborateurs ou ses employeurs risqueront de ne pas comprendre sa maladie ou de la mal-interpréter. La situation ne s’améliore pas non plus si la personne atteinte a des enfants et dispose de plusieurs engagements financiers. Le patient devra à un certain moment être placé en arrêt maladie.

Dans certains cas, les personnes malades n’obtiennent pas de soutien auprès de leur proche. Il aura également du mal à mener une vie sociale et familiale sereine. Il est aussi difficile de s’occuper de la personne atteinte d’alzheimer précoce si elle ne prend pas conscience de sa maladie.

alzheimer précoce

Le diagnostic nécessaire pour la maladie d’Alzheimer

Avec les jeunes malades d’Alzheimer, le diagnostic est difficile à établir. Comme indiqué ci-dessus, leurs symptômes peuvent être assimilés à une simple dépression ou des problèmes. Comme il s’agit de maladie atypique, les médecins n’ont pas l’habitude de la traiter, ce qui n’est pas favorable pour le diagnostiquer. Pour faire ce diagnostic, il faut donc se rapprocher de votre médecin traitant. Il pourra ensuite vous diriger vers un centre spécialisé pour les malades jeunes. Là, le médecin pourra effectuer certains examens spécifiques, des tests de mémoires ou encore utiliser l’imagerie par résonance magnétique. Ce diagnostic peut prendre énormément de temps pour l’alzheimer précoce. Il faut bien étudier les symptômes afin de ne pas les confondre avec de simple maladie dépressive ou encore de simple perte de mémoire. Une fois le diagnostic annoncé chez une personne jeune, il est indispensable de le soutenir surtout sur le plan psychologique.

Le traitement adapté pour ce type d’Alzheimer

Les traitements utilisés pour les personnes souffrant d’alzheimer précoce ne sont pas si différents de ceux préconisés pour les personnes âgées malades. Les médecins préconisent souvent des inhibiteurs de l’acétylcholinestérase pour permettre une meilleure qualité de vie. Ces molécules permettent également de rendre les troubles cognitifs stables. Selon les études, avec un diagnostic précoce et le suivi de ces traitements aussitôt que possible, les personnes bénéficieront d’une meilleure qualité. Outre les traitements médicamenteux, il faut également soigner son alimentation et son mode de vie. Si vous êtes atteints de la maladie d’Alzheimer précoce, il est indispensable de pratiquer des activités physiques et des exercices pour travailler la mémoire. Il faut aussi conserver une bonne vie sociale. Passez du temps avec vos proches ! Si vous avez des enfants, prenez soin de les rassurer. Par ailleurs, actuellement, des recherches sur des traitements curatifs sont effectuées.

Les prises en charge adaptées pour l’alzheimer précoce

Les personnes souffrant d’alzheimer précoce sont également prises en charge même si celles-ci ne sont pas similaires à celles offertes aux personnes âgées. Avec le Plan d’Alzheimer de 2008-2012, le Centre national de référence des malades Alzheimer jeunes a été créé pour diagnostiquer les jeunes malades et pour les accompagner durant les traitements. Outre cette prise en charge. Les personnes malades ont besoin de soins pour ses fonctions motrices et pour stimuler ses capacités cognitives. Une prise en charge psychologique pour les malades et leur famille sont aussi opportun afin de les aider à mener une vie calme. Lorsque les symptômes évoluent, des aides à domicile sont suggérées pour assurer une bonne continuation des traitements à domicile.

Sources:
http://www.doctissimo.fr/html/dossiers/alzheimer/15030-alzheimer-precoce.htm
https://www.topsante.com/medecine/troubles-neurologiques/alzheimer/la-realite-virtuelle-pour-detecter-les-signes-d-alzheimer-632015

About Noelson Antoine

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *