Home / Alzheimer / Alzheimer mort : peut-on mourir de la maladie ?
alzheimer mort

Alzheimer mort : peut-on mourir de la maladie ?

Les personnes souffrant d’Alzheimer ne cessent d’augmenter chaque année. D’ailleurs, selon les statistiques, plusieurs personnes meurent de cette maladie actuellement. Néanmoins, le diagnostic pour cette maladie n’est pas encore bien déterminé, il en est de même pour les statistiques de l’ alzheimer mort. Ces symptômes apparaissent tard, à l’âge de plus de 60 ans. Mais dans de cas rares, cette maladie touche des jeunes. Bien que l’origine de la maladie est encore inconnue, des recherches sont effectuées pour déterminer la cause de maladie d’Alzheimer exacte et pour trouver la solution efficace à la guérir.

L’Alzheimer : quel type de maladie est-ce réellement ?

La maladie d’Alzheimer est une des maladies du cerveau qui touche surtout les personnes âgées, dans les 80 ans. Il s’agit d’une forme de démence et elle peut être diagnostiquée à l’âge de 65 ans ou de plus de 60 ans. Elle engendre la destruction de cellules nerveuses. Cette maladie se remarque par ses conséquences notamment par une perte de mémoire de manière progressive, par une réduction de la capacité mentale et par un trouble cognitif. Par rapport aux autres démences, cette maladie attaque petit à petit et évolue au fil du temps. Ainsi, à ses débuts, le diagnostic n’est pas facile à émettre. Lorsqu’elle évolue, les symptômes sont enfin détectables. Toutefois, selon certaines personnes, la maladie provoque un risque élevé l’alzheimer mort suite à un diagnostic tardif.

Les effets de la maladie d’Alzheimer

Cette maladie du cerveau est fortement connue pour causer des troubles cognitifs aux personnes malades. Elle présente néanmoins d’autres effets sur les personnes souffrant. En effet, elle peut engendrer les conséquences suivantes :

  • Une difficulté à faire des gestes, être mobiles ;
  • Un affaiblissement au niveau du système immunitaire ;
  • Un risque d’agitation encourageant l’apparition de caillots sanguins dans le sang ;
  • Des troubles de comportement et des troubles de la mémoire ;

troubles de la mémoire

Certains de ces effets affaiblissent les anticorps protégeant le corps du malade de virus. Par conséquent, il est sujet à différentes infections et au risque de l’alzheimer mort. Une fois une partie de ces effets détectée chez un proche malade, vous devez impérativement l’emmener voir un docteur pour un diagnostic et une consultation mémoire. L’espérance de vie est de la personne est toutefois déterminé une fois s’être diagnostiqué, elle atteint 8 ans à 12 ans.

Comment évolue la maladie d’Alzheimer ?

La maladie d’Alzheimer n’évolue pas du stade léger jusqu’à un stade critique en seulement une journée. Elle suit en effet différents stades d’évolution, mais la vitesse de celle-ci dépend de chacune des personnes. Au stade terminal, si les symptômes ne cessent de s’empirer, il y a un risque d’alzheimer mort. Mais comment reconnaître ses stades afin d’identifier si les personnes malades d alzheimer sont déjà dans la dernière phase ? Il faut savoir que l’Alzheimer suit trois stades. Le premier est dit léger, il est souvent accompagné de pertes mémoires occasionnelles ainsi que des changements d’humeur. Ce stade est assez difficile à diagnostiquer, car les symptômes sont similaires à ceux d’autres maladies. Le deuxième dit stade modéré se démarque par des troubles de mémoire et une désorientation intensifiée. Au stade avancé, les patients atteints ne sont plus autonomes. Pour détecter l’évolution de cette maladie, le patient devra suivre des examens complémentaires.

Comment diagnostiquer la maladie d’Alzheimer ?

L’Alzheimer apparaît souvent à partir de 60 ans, mais cela ne signifie pas que toutes les personnes ayant cet âge et subissant une perte de mémoire courte l’ont. Par conséquent, il est important de se faire diagnostiquer afin d’en être sûr. Aussi, si vous avez un proche âgé rencontrant des pertes de mémoire occasionnelles ou certaines désorientations, rapprochez-vous d’un médecin. Comment il procédera au diagnostic alors ? Pour ce faire, le médecin se chargera d’effectuer plusieurs examens et plusieurs tests mémoires. Ils permettront d’identifier les différentes difficultés vécues par les personnes souffrant de la maladie. Les tests de mémoires aideront à déterminer les facultés cognitives de la personne atteinte. Pour déterminer ces capacités, il réalise des tests d’écritures, de visions ou des tests utilisant des énigmes ou une imagerie cérébrale. Grâce à tous ces tests, le médecin pourra évaluer le degré de la maladie. En plus, arrivé au stade terminal, le risque d’alzheimer mort est élevé.

Des recherches pour offrir un diagnostic précoce de la maladie

Actuellement, des cas d’alzheimer mort ont déjà été détecté. De ce fait, pour prévenir la maladie ou pour intervenir rapidement dans son traitement, il est nécessaire de faire un diagnostic précoce. Celui-ci permettra non seulement de détecter rapidement la maladie, mais de préconiser le traitement curatif approprié pour le ralentir voire pour guérir. Au stade léger, ce diagnostic précoce est complexe à établir, c’est pourquoi des recherches sur celui-ci existent actuellement. Ces recherches se basent sur des outils pertinents permettant de détecter rapidement la maladie à un stade précoce et de retrouver de nouveaux traitements. Il faut dire que cette maladie a déjà fait de nombreux victimes actuellement aux Etats-Unis. En France également, les personnes malades de l’Alzheimer sont nombreuses. Cela est sans doute dû à un manque de diagnostic.

L’alzheimer mort : un avis partagé concernant cette conséquence de la maladie

La maladie d’Alzheimer peut-elle entraîner la mort ? Oui et non, ce sont en effet les réponses données par différents chercheurs. Pour les « non », ils affirment que la mort n’est pas liée directement à cette maladie. Cette mort est causée par les complications ou l’évolution de certains symptômes. Par exemple avec l’oubli de certains gestes, les personnes atteintes auront du mal à se nourrir correctement et cela peut causer leur mort. Comme la maladie risque aussi d’engendrer une pneumonie, c’est celle-ci qui peut entraîner leur décès. Toutes les personnes ayant l’Alzheimer et qui sont morts ce n’est donc pas dû à la maladie, mais à une cause sous-jacente de celle-ci. Pour d’autres spécialistes, ils avouent que leurs patients ne seront pas morts sans cette maladie. En d’autres termes, ils accusent directement la maladie d’Alzheimer comme cause principale. D’ailleurs, il est déclaré qu’aux Etats-Unis, il y a une forte sous-estimation de l’alzheimer mort.

About Noelson Antoine

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *