fbpx
Home / Alzheimer / Alzheimer en France : l’association pour mieux vivre la maladie
france alzheimer

Alzheimer en France : l’association pour mieux vivre la maladie

Actuellement en France, de plus en plus de personnes sont touchées par les troubles de mémoire, les maladies de cerveau notamment la maladie d’Alzheimer. Pas seulement les personnes âgées, mais on y recense également des cas d’Alzheimer précoce. Toutefois, accepter et vivre cette maladie ne sont pas faciles. Il faut plusieurs temps d’adaptation et d’énorme soutien tant au niveau physique, moral que financier pour pouvoir y faire face. Des associations comme france alzheimer se propose de faire différentes sensibilisations sur la maladie ou d’accompagner les malades d’Alzheimer.

Beaucoup d’impacts pour les personnes malades de l’Alzheimer

Une personne atteinte d’Alzheimer fait face à des problématiques pour mieux gérer son quotidien. Il est d’autant plus difficile si la personne malade est un jeune. L’Alzheimer précoce touche environ 5% des personnes souffrant de cette maladie en France. Or, pour ce cas, la maladie est assez conséquente. En effet, les jeunes personnes malades peuvent avoir des familles ou exercer des activités professionnelles. Sur la vie professionnelle, vos collègues ou vos employeurs risquent de mal interpréter vos gestes. Dans ce cas, pour plus d’aides, vous pouvez vous rapprocher de votre médecin de travail. Il vous offrira des conseils pour mieux vivre au travail ou pour vous préconiser une attestation d’arrêt maladie.

Pour votre famille, la plus dure sera au moment du diagnostic et des différentes crises rencontrées par la personne malade. Pour vous aider avec votre famille à mieux l’accepter et à mieux vivre les prochains jours, il est nécessaire de se rapprocher d’expert ou de france alzheimer pour des conseils.

De l’aide psychologique pour mieux supporter la maladie avec france alzheimer

Entendre que vous êtes touché par la maladie d’Alzheimer n’est pas facile ni pour vous ni pour vos proches. Souvent, la première réaction rencontrée est le déni. Il est difficile de croire ce qui se passe ou de croire en l’existence même de la maladie. Pendant cette phase, plusieurs sentiments peuvent vous envahir comme la colère, la culpabilité et la tristesse. Vous passerez également par la dépression avant même d’arriver à accepter la réalité, il en est de même pour vos proches. Dans cette phase d’acceptation, la personne ou l’un de ses proches ont tendance à renoncer à ce qui passe.  Or, il ne faut pas renoncer, il faut reconnaître et affronter la réalité. Pour y arriver, vous pouvez demander de l’aide ou des conseils auprès de vos médecins, suivre des thérapies ou se rapprocher de france alzheimer.

Des gestes à faire pour mieux vivre le quotidien

Plusieurs associations telles france alzheimer existent pour aider les personnes souffrant de cette maladie du cerveau. Des conseils sont préconisés tant pour la personne atteinte que pour sa famille. Ses astuces peuvent se concentrer sur :

  • La communication avec la famille ou les proches. Il ne faut pas se laisser abattre facilement par les comportements de vos proches. Tout au contraire, il faut faire en sorte de les côtoyer ou de discuter avec eux ;
  • Pour se préparer avec la perte de mémoire, vous devez user de quelques idées. Vous pouvez penser à vous servir de votre agenda, de votre calendrier, des étiquettes et des aide-mémoires pour ne pas se perdre ;
  • Le fait de garder une vie active. Les activités physiques et intellectuelles sont encouragées pour votre corps, votre mémoire et votre esprit. Vous pouvez continuer à pratiquer des activités socio-culturelles comme des petites sorties au cinéma.

Des aides humaines nécessaires pour mieux supporter l’Alzheimer

Une fois l’Alzheimer passé au stade modéré, la personne malade risque d’avoir du mal à pratiquer certaines activités. Pour vous aider, plusieurs associations proposent une prise en charge et des accompagnements pour les malades. Il y a les aides à domiciles offertes pour accompagner les personnes souffrant dans leurs activités sociales, à réaliser des tâches ou encore à effectuer certains gestes au quotidien. Elles peuvent par exemple vous aider pour votre bain ou pour s’habiller. Vous pouvez aussi trouver les soins infirmiers ou encore des aides-soignants pour assurer la prise de médicaments. Les ESA ou équipes spécialisées Alzheimer agissent après la recommandation du médecin.  Elles aident pour la réadaptation et pour accompagner les personnes souffrant. Leur intervention sera bénéfique pour un Alzheimer au stade modéré ou léger. Comme aide, il y a également des structures d’accueil du jour proposé par la france alzheimer.

france alzheimer

Les autres formes d’aides à apporter pour les jeunes malades de france alzheimer

La maladie d’Alzheimer dure plusieurs années. Pour passer du stade léger jusqu’au stade avancé, il faut plus de 10 ans dans de nombreux cas. Alors, pour les malades jeunes, la maladie peut causer leur arrêt de travail ce qui sera difficile financièrement s’ils se chargent de subvenir aux besoins de leur famille. Heureusement que pour aider ces personnes, outre les accompagnements et les formations proposées par france alzheimer, les assurances maladies les aident également. Elles proposent des remboursements sur une partie ou sur la totalité des soins médicaux. Certains appuis comme une CMI, des allocations personnalisées ou d’une carte de stationnement sont aussi proposés. Pour les membres de la famille, ils bénéficieront de congé de proche aidant.

Bénéficier de l’aides technologiques appropriées

Avec les avancées technologiques, plusieurs dispositifs sont créés pour faciliter la vie des personnes souffrant d’Alzheimer. Ils sont accessibles à différents prix et doivent être intégrés dans la prise en charge des personnes malades. Bien que ces technologies soient encore peu connues actuellement, france alzheimer propose des outils pour les faire connaître. Mais quel est l’intérêt de recourir à ces objets et de faire appel à des aides pour les utiliser ?

  • Avec ces nouvelles technologies, les personnes malades pourront garder leur autonomie un peu plus longtemps que possible ;
  • Elles garantissent la sécurité de la personne malade ;
  • Elles permettent aux personnes atteintes de continuer à s’échanger avec d’autres personnes ou encore à suivre certains loisirs ;
  • Aident les personnes ayant des troubles à stimuler leurs fonctions cognitives.

Sources:
https://www.ladepeche.fr/2019/05/31/les-aidants-familiaux-formes-par-france-alzheimer-82-a-lehpad-sainte-sophie,8230763.php
http://www.jhm.fr/departement/France-Alzheimer-au-secours-des-aidants

About Noelson Antoine

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *